Voyance et cristallomancie

Interpréter une image dans une boule de cristal et réaliser une voyance

La cristallomancie reste longtemps la technique de divination la plus populaire au XIX ème siècle, âge d’or du spiritisme. Nell Saint John Montague est une diseuse de bonne aventure adepte de la cristallomancie. Elle raconte qu’étant enfant, son jouet préféré était une boule de cristal. Celle-ci lui avait été offerte par sa nourrice indienne. A l’âge de 5 ans, Nell jouait avec sa boule de cristal en la fixant. Elle vit alors un brouillard épais noir qui peu à peu envahit son espace. Devant ce nuage, l’enfant aperçut la chambre de sa mère et un cobra  aux pieds du lit prêt à frapper. Terrifiée, Nell courut retrouver sa mère. Pour rassurer la petite fille, le tour de la chambre fut effectué par les soldats du général Smith père de Nell. En s’approchant du lit, un hurlement retentit et une des sentinelles plongea sa baïonnette dans le corps du cobra. A partir de cet instant, les parents de Nell crurent à ses pouvoirs de voyance. La jeune femme passa une grande partie de sa vie à sillonner l’Europe où ces dons de médium étaient reconnus. Une anglaise vivant en Inde écrivit à la voyante afin de lui demander une consultation. Elle joignit à son courrier une lettre de son fils. La médium plaça la lettre contre la boule de cristal et vit trois garçons maltraités par un pasteur. En réalité, le fils en question était dans un pensionnat anglais réputé.  Ce qui n’empêcha pas Nell Montague de repérer le pensionnat et d’arracher l’enfant des griffes d’un directeur abusif.

Neil Montague et d’autres voyants de son époque inspirèrent de nombreux amateurs. Ils furent tous encouragés dans leur démarche par les travaux du célèbre médium anglais Frederic Myers. Selon lui, une personne sur 20 est dotée de pouvoirs parapsychologiques. En outre, toute une série d’ouvrages publiés à la fin du XIX ème siècle, se réclamant de sources traditionnelles de la cristallomancie, enseignaient l’art de lire dans une boule de cristal.

Voyance avec une boule de cristal

Les voyants modernes sont moins formalistes dans leur façon d’aborder la boule de cristal. Cependant, leurs recommandations sont toujours aussi complexes. La boule doit être ronde ou ovale et ne pas dépasser dix centimètres de diamètre, elle doit être en cristal pur. La sphère devrait être maintenue dans l’obscurité et posée à la même place, afin d’éviter les influences indésirables. Elle doit être exempte de tâche et ne pas comporter d’égratignures. Les séances avec une boule de cristal se déroulent dans une pièce peu éclairée. La boule doit être enveloppée dans du tissu sombre, pour éviter tout reflet gênant. La distance pour lire dans la sphère est de 30 centimètres. Certains voyants passent la main sur la boule de cristal pour la charger en énergie et en augmenter le pouvoir. En règle générale, lors d’une consultation, le médium regarde en même temps la sphère elle-même et à travers elle. Cela a pour but de court-circuiter la vision normale et de renforcer le 3 ème œil. Au bout de cinq minutes, le voyant voit la boule de cristal devenir opaque et laiteuse, comme traversée par des nuages. Quand ceux-ci se dispersent, les images se forment. Elles peuvent apparaître sous  plusieurs aspects:

  • Image statique.
  • Série de scènes avec des personnes sous forme de diapositives
  • En grandeur nature, sous forme de flash.

Tous les voyants expérimentés insistent sur le fait que la boule de cristal n’explore pas l’inconnu mais accentue leur concentration et aiguise leurs dons innés.

 

4.8 (95%) 20 votes

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *