Vous sortez les 22 arcanes majeurs, étendez le carré de soie sur le dessus de la table, puis vous battez soigneusement les cartes de façon à ce qu’il y ait un mélange correct de figures dans le bon sens et renversées. N’oubliez pas que les cartes ne doivent être posées que sur de la soie. Le consultant est invité à battre une dernière fois les cartes et vous vous mettez en devoir d’étaler les cartes selon la disposition que vous avez choisie.


La première et la plus importante des cartes à choisir dans un tirage de tarots est la carte significative, celle qui va représenter le consultant. On peut la prendre parmi les arcanes mineurs. Le choix est arbitraire mais doit correspondre à la personnalité ou à l’apparence du consultant. C’est ainsi que les coupes représentent les gens avec des cheveux châtain clair ou une nature indolente, les épées sont pour les châtain foncé ou les impétueux, les bâtons pour les blonds ou les actifs, les deniers pour les bruns ou les paresseux. En ce qui concerne l’âge, le roi ou la reine conviennent à quelqu’un de plus de trente-cinq ans, le cavalier à quelqu’un entre dix-huit et trente-cinq ans et le page à ceux de moins de dix-huit ans. La carte significative est en général posée au centre de la table face visible et les cartes sont étalées à côté, face cachée. La plupart des débutants constatent que leur puissance et leur inspiration commencent à s’épuiser après une demi-heure environ, aussi doivent-ils choisir d’abord l’un des tirages les plus simples. Le moins compliqué de tous est le tirage à trois cartes.

Des trois cartes posées en une rangée, celle du centre représente le consultant dans le présent, celle de gauche est pour le passé et celle de droite montre l’avenir. (Droite et gauche s’entendent par rapport au tireur.) Bien qu’il paraisse beaucoup plus compliqué, le tirage en croix celtique est l’un des plus faciles à apprendre. Il a de plus l’avantage d’être intéressant. Dans ce cas, on utilise dix cartes au total. Six d’entre elles sont posées en forme de croix et quatre sur la droite en ligne verticale. Au lieu d’être posée face vers le haut, la carte significative est couverte par la première carte. Une fois que les cartes ont été lues à la suite pour voir les influences passées et futures, la réponse à la question particulière posée par le consul-tant est révélée par la dernière carte retournée. Un autre tirage dans lequel un débutant peut se lancer avec de bonnes chances de succès est celui à sept cartes. Il a la réputation d’être particulièrement indiqué pour répondre à une question par « oui » ou par « non ».

Les sept cartes sont posées en ligne droite de gauche à droite. Deux cartes représentent le passé, trois le présent et deux l’avenir et la dernière carte retournée donne la réponse à la question posée. La séance de tarots ne prend fin que lorsque le tireur a complètement débarrassé son esprit d’images conscientes. Puis. conformé-ment à la tradition et au protocole occulte. il effectuera les mêmes opérations en sens inverse jusqu’ à ce que les cartes soient à l’abri dans leur boite

Tirage Tarots en croix Celtique
Votre vote ?

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *