Le signe des Taureaux


La santé
Le signe zodiacal du Taureau tend à conférer au natif une excel-lente et robuste santé. On rencontre, chez les Taureau, deux sortes de tempérament. L’un est nerveux, froid, taciturne, lent et lourd. L’autre est sanguin, émotif, expansif. Le Taureau n’est pas du genre à apprécier les sacrifices ni les purifications. Il se conduit ainsi très mal envers son organisme et principalement envers les organes de l’assimilation et de la combustion des aliments. La plupart des Taureau finissent par souffrir de diverses maladies dites de pléthore, parce qu’ils abusent de la bonne nourriture. La zone la plus sensible chez le Taureau est le cou. Cette sensibilité affecte la bouche et les dents, mais aussi le pharynx, les cordes vocales, les glandes du cou, le sommet des poumons, la partie supérieure des bronches.


L’intelligence du Taureau
Quand vient l’âge où l’on choisit une carrière, le Taureau se voit placé devant un problème d’une telle importance qu’il serait dom-mage de ne pas faire intervenir l’Astrologie. Il possède un esprit réaliste, concret, pratique, avec un bon sens évident, le don de voir les choses simplement et sainement, les deux pieds sur terre et sans aucun risque de se perdre dans les nues. Il s’agit d’une forme d’intelligence particulièrement orientée vers l’efficacité. Elle tend à trouver l’utilisation des choses concrètes. Un Taureau ne manque certainement pas d’imagination et même d’imagination créatrice, mais celle-ci n’intervient pas dans ses observations, elle n’entrave pas ses facultés d’enregistrement. Il est fait pour les professions qui exigent une régularité de gestes et d’actes. Il choisit volontiers un travail qui paraîtrait monotone à d’autres. Le Taureau est capable d’un excellent rendement dans cette catégorie de métiers ; il peut s’y maintenir longtemps et y devenir un « ancien » très expérimenté. Ce qui précède est surtout valable pour le Taureau « froid ». Le caractère « chaud » choisit plutôt des activités complexes et apprécie les grandes entreprises qui deviennent l’oeuvre de toute une vie.

On peut dès lors dresser les grandes lignes caractérisant les pro-fessions que tend à choisir un Taureau et qu’il a intérêt à choisir. Ce sont des travaux demandant un certain automatisme, où il faut utiliser les sens et surtout le toucher et la capacité d’observation pratique. Par exemple, le travail manuel. Ce travail devra porter sur des matières stables et naturelles comme la terre, les briques, le bois, le cuir, etc. Le Taureau a intérêt à choisir une profession qu’il puisse exercer à la campagne ; les champs et aussi les jardins lui sont favorables, du fait qu’il s’agit d’un signe de Terre. Par extension, un Taureau aura également ses chances sur les chantiers, même urbains, car ils ont un puissant contact avec le sol. Enfin, tenons compte du fait que les natifs du Taureau sont, à cause de Vénus, sensibles à la beauté ; aussi peut-on leur conseiller l’exploration de leurs dons artistiques dans toutes les branches des Beaux-Arts, ainsi que dans le domaine du spectacle. Certains Taureau semblent attirer magiquement la fortune ; d’autres l’atteignent par leur ténacité. Ceux qui restent pauvres souffrent d’un déséquilibre de leurs capacités professionnelles ou de gestion. Si c’est votre cas, révisez ces deux points de vue.

Les enfants du Taureau
Il ne s’agit pas des enfants du natif du Taureau, mais de ceux qui naissent sous ce signe et que je pourrais aussi bien appeler les Taureau enfants.

Dans son premier âge, cet enfant se montrera calme et souriant ; son psychisme secondaire qui lui impose un instant d’immobilité avant toute action, le fera paraître lent, difficile à émouvoir, animé de peu de zèle. Mais en revanche, son calme le rendra particulière-ment aimable, souriant, agréable à garder, à soigner, à élever. Il est facile à nourrir dès ses premières bouillies, comme il sera plus tard un bon convive. Il assimilera bien, comme il aura bien mangé et bien digéré, et son poids augmentera suivant ces courbes régulières qui font la gloire des mamans. Et puis, ce sera le deuxième âge, période où l’enfant prend conscience de sa personnalité, de son individualité et se détachera de sa mère, psychiquement. Il se manifestera en tant que personnalité libre en exprimant sa volonté et c’est à cet instant que les choses pourraient se gâter. Le Taureau est têtu. Cet enfant ne se mettra pas très souvent en colère et il sera capable d’essuyer plusieurs refus sans rien manifester ; mais lorsque la réaction se déclenchera, la scène sera dure et pénible pour les parents. Le second trait qui mettra la patience de l’entourage à dure épreuve est une lenteur caractéristique provenant de la psychologie secondaire. Cet enfant est fondamentalement affectueux et loyal, ce qui facilitera grandement son éducation. Un autre écueil apparaîtra au cours de l’enfance du petit Taureau. Possessif et jaloux, c’est un enfant qui refuse de donner à d’autres ses jouets, même lorsqu’il ne s’en sert plus. Même s’il s’en lasse, il veut les conserver, d’abord parce qu’il a ce sens de tout garder qui remplit les greniers, ensuite parce qu’il ne veut pas que d’autres profitent de ce qui lui a été donné. Enfin, à partir de l’adolescence, il est possible que le caractère de l’enfant Taureau se gâte parce qu’il deviendra ambitieux, et trop souvent arriviste forcené. C’est une attitude qui passe plus tard, lorsqu’il acquiert de l’expérience et de la sagesse, mais elle peut causer quelques désagréments dans les années de la formation.


Le Taureau et l’amour 

Les natifs du signe du Taureau possèdent pour l’amour et pour la sexualité un don remarquable. N’oubliez pas que le Taureau est le second des signes du Zodiaque, donc un signe de printemps, de germination, de montée de la sève. Le Taureau, c’est le développe-ment des bourgeons, la pousse des feuilles et des boutons floraux qui commencent à s’entrouvrir à la lumière comme autant de petits cœurs charmants qui s’entrouvrent à l’amour. On remarque que le Taureau tend, dans ce domaine, à rechercher l’inhabituel ; il semble attirer à lui des êtres exceptionnels et se mettre facilement dans des situations curieuses. Cela ne signifie pas que le Taureau soit un blasé, ayant besoin d’éléments étranges et d’émotions imprévues pour arriver à s’extérioriser. Mais on constate qu’il se trouve attiré plus volontiers par des situations hors de la routine que par des cas tout à fait classiques. L’influence de Mercure donne un esprit très critique. Cette attitude apporte aux natifs du Taureau une très forte tendance à analyser, à décomposer les sentiments éprouvés, ainsi que ceux que l’on éprouve pour eux. On ne peut pas dire que l’amour gagne à cette espèce de désossage méthodique. Cela n’est jamais favorable au développement d’un sentiment durable. La sensibilité du partenaire peut fort bien ne pas supporter cette attitude d’entomologiste observant le comporte-ment des fourmis ; il est des réactions et des élans qui sont freinés par la sensation qu’un œil géant les décortique au microscope. Quelle que soit la délicatesse d’un Taureau, il peut toujours commettre cet impair et regretter ensuite de voir s’éloigner la personne aimée.

 

5 (100%) 10 votes

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *