Appeler une flamme jumelle la bonne personne n’est pas quelque chose d’automatique. Souvent, il n’est pas apparent, même pour les deux moitiés concernées, et comprendre la nature du lien nécessite de connaître les bons signaux à percevoir.

Toutes les flammes jumelles en surface ne sont pas vraiment des flammes jumelles au fond, par exemple, car elles sont incapables de franchir les étapes du processus vers l’illumination, s’arrêtant à l’une des étapes, variable pour chaque tentative d’être dans le monde physique et le lien spirituel réel présent.

Qu’est-ce que la flamme jumelleLe début d’une relation avec sa flamme jumelle ne peut faire abstraction de certaines exigences fondamentales, liées à la fois à la sphère personnelle, comme l’estime de soi et l’indépendance émotionnelle, mais aussi interpersonnelle, comme le fait d’avoir vécu des relations karmiques, émotionnellement puissantes mais qui se sont terminées douloureusement.

Les relations karmiques jouent un rôle clé : c’est précisément la possibilité que la flamme jumelle soit indisponible émotionnellement ou dans d’autres domaines, par exemple à la suite d’une relation karmique particulièrement asphyxiante ou généralement négative, qui permet d’entrer dans l’optique de vivre une relation saine avec sa flamme jumelle.
Il est également nécessaire de ne pas souffrir d’un manque d’estime de soi, d’une souffrance émotionnelle ou psychologique, comme nous l’avons déjà vu avec la philophobie, qui pourrait créer une alchimie différente, détruisant la possibilité de poursuivre la relation de manière positive.
Arguments

La première case à cocher pour confirmer que vous avez rencontré votre véritable flamme jumelle est celle des disputes : toute relation intense commence par une émotivité très forte, qui se heurte tôt ou tard au besoin de trouver un terrain d’entente avec l’autre. Toute querelle conduit inévitablement à générer de la négativité, qui sera progressivement accumulée par les deux parties.
L’évolution et l’aboutissement de la négativité se refléteront dans les événements et les comportements habituels. Le « jeu du blâme » sera donc présent pendant une période et fera que l’autre reflétera constamment ses propres côtés de caractère. Cette période conduit à la « purification » de la relation, à l’élimination des impuretés des individus du couple, permettant au lien de développer toute sa force et de s’élever enfin vers la félicité, de s’unir indissolublement et de générer l’énergie totale de la relation unificatrice, à la recherche de l’essence du véritable amour.

Les disputes sont destinées, dans la relation des flammes jumelles, à s’apaiser sur des malentendus majeurs, bien qu’il soit possible qu’elles soient maintenues sur des événements mineurs, de manière à assurer la survie des couples plus particuliers et la croissance individuelle des deux moitiés impliquées.