La main donne de précieux indices sur l’analyse d’une personnalité et sur les lignes de son destin. La forme du bout de chaque doigt permet d’obtenir des indications quintessenciées à tous les chiromanciens et voyants. Ces formes sont divisées en 4 parties:

  1. Conique.
  2. Ronde.
  3. Carrée.
  4. Écrasée en forme de spatule.

 

Examen de la main en chiromancie

 

L’extrémité conique du doigt, qui se termine presque en pointe, implique une nature sensible et impulsive, attirée par l’art et la beauté. Le sujet fait en général davantage confiance à ses intuitions qu’à la voix de sa raison ou son mental.

L’extrémité arrondie du doigt dénote un esprit équilibré, qui s’adapte aux changements et est réceptif aux idées novatrices. Le sujet aborde les situations de sa vie en faisant la part des choses en ayant conscience de ses émotions.

L’extrémité carrée du doigt indique un individu aimant l’ordre et la régularité. Il s’exprime avec clarté et assurance. Le sujet recherche la sécurité et la stabilité pour ses proches et pour lui-même.

Une phalangette qui s’élargit en s’aplatissant à l’image d’une spatule trahit une personnalité indépendante, énergique et enthousiaste. Ces personnes aiment une vie pleine d’action, ils apprécient la littérature. Ce sont des êtres terre à terre qui offrent leur amitié en toute loyauté.

Les chiromanciens ont observé que certains types de phalangettes sont associées à des types de main. Par exemple, les mains « eau » comportent des phalangettes coniques, tandis que les phalangettes carrées se rencontrent le plus souvent chez les individus ayant des mains « air ». Il n’est pas rare de rencontrer divers types d’extrémités de phalangettes dans la main d’un même individu. Les voyants chiromanciens les appellent des mains mixtes, signe d’une grande versatilité, d’une facilité d’adaptation à toutes les situations. Ce type de personne a la faculté d’assumer plusieurs fonctions.

Le pouce en chiromancie

Le pouce est considéré comme la clé de la personnalité. Certains chiromanciens hindous se contentent de son étude pour analyser le caractère d’un individu. La plupart des praticiens tiennent compte de la longueur du pouce, de son emplacement et de son degré de souplesse. Le pouce traduit l’intensité de l’énergie et la force de volonté. En médecine chinoise, il est en lien avec les poumons et l’élément métal. Un pouce allongé, dépassant la naissance de l’index appelé doigt de Jupiter, indique une personnalité vigoureuse. Un pouce plus court signale un manque de confiance en soi et une certaine difficulté à concrétiser ses projets. L’interprétation du pouce dépend également de son angle d’inclinaison par rapport à la main. Un pouce bas formant un angle de 60 à 90° avec la base de l’index trahit une personnalité souple, indépendante et logique. En revanche, un pouce haut placé formant un angle de 30° au moins avec l’index appartient à une personne tendue et réservée. Le sommet du pouce est aussi important dans la synthèse de la force de caractère d’un individu. S’il est flexible et se laisse plier facilement en arrière vers la 1ère articulation, il dénote une personne sachant s’adapter et faisant preuve de générosité. Malgré tout, une trop grande souplesse du pouce dénote l’extravagance et un manque de contrôle de soi. Un pouce qui ne cède que légèrement sous la pression indique une personnalité dotée de sens pratique, dont la forte volonté est tempérée par une ouverture d’esprit. Le propriétaire d’un pouce rigide risque de se montrer entêté et de résister aux idées et expériences nouvelles. Malgré tout, c’est un être stable ayant le sens des responsabilités, sur qui ont peut toujours compter.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *