Fermer

Symbolisme du labyrinthe dans les rêves

Pour comprendre le symbolisme du labyrinthe dans les rêves, l’un des plus anciens et des plus complexes, il faut penser à sa fonction dans l’antiquité : du labyrinthe du Minotaure en Crète, à celui à structure arborescente et aux ramifications infinies, au labyrinthe réticulaire ou rhizome où chaque point peut communiquer entre eux dans une prolifération infinie, les labyrinthes furent construits comme systèmes défensifs aux portes des villes ou dans des positions stratégiques diverses.

Ils étaient destinés à défendre et à protéger l’agglomération urbaine, une maison, le « centre du monde » de cette civilisation.

Des labyrinthes gravés sur le sol des églises amenaient au centre le temple de Jérusalem ou le symbole des confréries secrètes auxquelles devait être construit le lieu de culte. Dans les deux cas, le labyrinthe protégeait et exaltait son « centre », l’indiquant comme l’expression d’une « valeur », d’un lieu symbolique à rechercher.
Le sens du labyrinthe dans les rêves

Le sens du labyrinthe des rêves est lié à l’élément prévisible et imprévisible du monde, dans lequel la volonté et l’action, les obstacles et l’inconnu, le tourment et la peur du chemin (enfer), l’exaltation et la libération au centre et à la sortie finale (Lumière-Paradis) sont exprimés en égale mesure.

Le labyrinthe des rêves dans sa complexité est l’image parfaite de l’être humain : un ensemble de routes ou de couloirs qui tournent et se croisent, avec des routes ou des ouvertures bloquées qui mènent à de nouveaux chemins et offrent de nouvelles possibilités pour avancer vers le centre de soi.

Le labyrinthe protège le centre et empêche la sortie, qui ne peut être atteinte qu’au prix d’un grand effort ou d’une qualité initiatique.

Le labyrinthe des rêves est confronté à une charge d’anxiété et de constriction ou à une curiosité et un désir de procéder qui peuvent refléter les mêmes sentiments que la réalité du rêveur.

Dans certains cas, le sentiment d’étouffement domine, le rêveur peut se trouver confronté à d’étroits tunnels souterrains ou à des boyaux qui font allusion au chemin de la naissance ou de la « renaissance », peut se sentir piégé parmi les possibilités infinies, dans l’indécision, l’incapacité d’avancer.

Il devra alors errer dans les ténèbres, affronter des épreuves, surmonter des obstacles, rencontrer des amis ou des ennemis pour trouver le centre de son labyrinthe et s’en sortir avec une nouvelle conscience.

Comme un grand mandala, le labyrinthe des rêves a une valeur magique et transmutative, il est l’archétype de la condition humaine et cosmique, du chemin et de la recherche.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'un *

Avis Google
close slider
  • Inscription
Mot de passe oublié ? Veuillez entrer votre nom d’utilisateur ou adresse courriel. Vous recevrez par courriel un lien pour créer un nouveau mot de passe .
Vos informations restent confidentielles
0