Bienvenue

Les flammes jumelles sont un concept métaphysique important, capable d’expliquer de nombreuses dynamiques qui se produisent assez fréquemment dans la vie des gens et avec certaines personnes spécifiques dans nos vies.
Le terme « jumeau » n’est pas utilisé par hasard, mais il est ancré dans le sens originel du mot « âme ». « Jumeaux » est un mot spécifique, désignant donc la chose même qui était à l’origine une et qui s’est ensuite divisée. Cette division a été fixée dans le monde physique au sein de deux individus séparés, dont la réunion représente donc la possibilité d’un tout recomposé uniquement lorsque les deux moitiés font un chemin, créant à nouveau l’âme unique et complète d’origine.

Les mots utilisés pour définir ces réactions métaphysiques, ou émotionnellement alchimiques, sont nombreux, dont celui d’âme sœur qui reste peut-être le plus utilisé.

Les flammes jumelles poursuivent, dès leur séparation, le seul but de se réunir, pouvant ainsi à la fin du temps physique s’élever et rester liées sur le plan énergétique. Une fois qu’ils ont rencontré la flamme jumelle, peut-être après avoir fait l’expérience d’un coup de foudre, le sentiment de complétude des parties est maintenant connu et ne peut plus être renié. Contre toute attente et tous les obstacles, le lien profond tentera de se développer dans tous les cas, pour aboutir souvent avec succès à la réalisation ultime de la recréation d’un être UN et unique.

Différences entre âme soeur et flamme jumelle

Le principe d’appartenance des flammes à un même noyau métaphysique n’est ni simple ni apparent. Qu’il soit clair que le terme « jumeaux » n’a rien à voir avec le physique, et que la motivation pour laquelle les deux individus sentent qu’ils doivent se réunir n’est pas liée au fait d’être perceptiblement similaires, ni ne prédispose à une similitude de points de vue visible par des personnes extérieures, qui pourraient n’observer que des égalités superficielles.

La connexion énergétique déclenchée par la réunion des flammes jumelles est beaucoup plus profonde et va clairement au-delà de ce qui est une simple similitude personnelle, liant les deux moitiés ensemble à un niveau inconscient : pendant les phases les plus dures du processus de la Flamme, elles seront toujours amenées à se réunir et à annuler toute négativité présente, contrebalançant toute dissemblance par une compréhension personnelle, atteignant le point où il n’y a plus de malentendus ou de différences majeures, pouvant ainsi réaliser l’ascension à la fin des temps sur le monde physique.

L’âme sœur Le processus des Flammes est long, composé de périodes et de changements, parfois même soudains. Tout commence par des similitudes bien plus profondes que la simple couleur des yeux et, avec de la constance, le lien développé montrera ce qui a amené la relation à exister au départ. Des motivations qui peuvent sembler assez confuses ou peu claires au départ, mais qui, avec le temps et la connaissance, deviennent évidentes et facilement reconnaissables pour ceux qui commencent à croire que l’amour peut changer leur vie.

Toute différence, qu’elle soit éthique ou morale, accumule progressivement la négativité au sein du couple. Cependant, cela fait partie du processus qui permet de résoudre ces questions, car les flammes sont combinées dans le monde physique pour accomplir une mission, devenir des mentors pour le monde, être une source d’inspiration pour les autres et faire la lumière sur ceux qui entourent les jumeaux. On peut facilement voir comment l’énergie spirituelle créée par la réunion de l’âme complète peut se répandre, influençant même ceux qui sont en présence d’une telle entité d’équilibre retrouvé.

Le concept même de flamme, lorsque nous examinons les caractéristiques de l’être jumeau, s’exprime précisément de cette manière en raison de sa capacité à devenir un guide incontestable, un être qui a su se fragmenter et générer du feu et de l’illumination grâce à quelque chose de consommé, trouvé sur le chemin de la vie, mais qui donne le meilleur de lui-même lorsqu’il est unifié et non divisé.